Devenir cartomancienne, c’est faire l’apprentissage de la fonction divinatoire des cartes à jouer, maîtriser l’ensemble des tirages qui permettent à cette divination occulte d’avoir lieu, connaître la signification ésotérique des cartes et être capable d’interpréter leurs combinaisons.

un des arcanes majeurs du Tarot de Marseille
Arcane Majeur du Tarot de Marseille © Matin.que

Apprendre la cartomancie

La cartomancie est l’art divinatoire qui a recours aux cartes à jouer, détournées de leur fonction ludique et manipulées selon des règles bien précises, lesquelles donnent lieu à des tirages dont l’interprétation permet la découverte de choses cachées (le futur, le passé ou la réponse à des questions). Elle ne se limite pas aux seuls tarots (dont il existe une grande variété), mais englobe de nombreuses autres pratiques, parmi lesquelles l’Oracle Gé ou l’Oracle de Belline.

Pour apprendre la cartomancie, l’aspirant(e) cartomancien(ne) va devoir trouver un maître qui l’initie à ces pratiques ésotériques. En effet, la divination est hermétique à toute personne qui n’a pas été initiée. Nous parlons ici des rites, de la concentration nécessaire, du maniement des cartes, de la lecture de l’avenir : tout cela se transmet dans une ambiance confidentielle de cartomancien à cartomancien. Cette initiation permet ensuite d’approfondir ses connaissances en cherchant des ouvrages spécialisés, le plus souvent chez les bouquinistes.

L’interprétation fait elle aussi l’objet d’un enseignement : c’est une lecture des cartes en contexte. Il n’y a pas de lecture mécanique, standardisée. Aucune lame de tarot ne peut être lue isolément. Les combinaisons sont presque infinies, et l’explication dépend des subtiles interactions des cartes, de leur position dans le tirage, de la question posée et… faut-il le rappeler, de la perception et de l’intuitivité du cartomancien.

Les tirages, quant à eux, obéissent à des règles qui peuvent être apprises très facilement. A part de solides capacités de mémorisation, il n’y a pas de qualité requise pour apprendre à mélanger et disposer des cartes selon les différents tirages auxquels obéissent les multiples jeux. Tout se joue ailleurs

En fait, l’apprentissage de la cartomancie passe surtout par la transmission des capacités divinatoires qui a lieu au moment de l’initiation proprement dite. Tout le reste n’est affaire que de mémoire et de méthode.

Les formations

Une bonne formation à la cartomancie se présentera sous la forme d’un cursus complet, incluant notamment une vérification élémentaire, celle des prédispositions de l’élève pour la voyance.

Elle devra également comporter un tour d’horizon de l’ensemble des pratiques liées à la divination par les cartes, et proposer au moins un enseignement complet sur l’un des jeux les plus complexes, le Tarot de Marseille par exemple.

Cours de cartomancie :

Ce cours se compose de 7 modules, eux-mêmes divisés en plusieurs chapitres. Sans autre prérequis que la motivation, la régularité et une prédisposition pour la découverte de ce qui est « caché », il permet de découvrir la cartomancie traditionnelle et de se former au maniement des Tarots de A à Z : la signification de chaque carte, les principaux tirages et les techniques d’interprétation en contexte font l’objet d’une attention particulière.

Assortie de nombreux exercices et évaluations, elle permet de valider ses acquis progressivement en bénéficiant des conseils du formateur.

  1. Module 1 : Préambule.
    1. Qu’est-ce que la cartomancie ?
    2. Innéité du don vs technique divinatoire.
    3. Vérification des prédispositions de l’élève : intuition, prémonition.
  2. Module 2 : Cartomancie : histoire d’une pratique au travers des âges et des cultures.
    1. Des origines attestées par l’archéologie.
    2. Les cartes divinatoires en Chine.
    3. Les principaux tarots divinatoires et leur histoire, en Italie, en France et en Espagne.
  3. Module 3 : La divination par les cartes.
    1. Qu’est-ce que la divination ?
    2. Prédire l’avenir avec les cartes.
    3. Deviner, ou découvrir le caché.
    4. Les jeux les plus courants en France : Tarots de Marseille, Oracle de Belline, Oracle Gé.
  4. Module 4 : les Tarots de Marseille.
    1. Histoire des Tarots de Marseille.
    2. Quels jeux de tarots utiliser ?
    3. Vocabulaire technique.
  5. Module 5 : Interpréter les Tarots de Marseille.
    1. Le double-sens d’une carte.
    2. Les arcanes majeurs : organisation, signification, rôle de chaque figure.
    3. Les arcanes mineurs : les enseignes, leur interprétation générale.
    4. Comprendre chacune des 78 cartes.
    5. Associer plusieurs cartes.
    6. Les principaux tirages.
      1. Le tirage à 1, 2 ou 3 cartes.
      2. Le tirage en croix.
      3. Le tirage à 5 cartes.
      4. Les tirages thématiques : l’exemple du tirage sentimental.
    7. Construire une interprétation.
      1. Prédire le futur à partir d’une combinaison de carte.
      2. Analyser une personnalité.
      3. Répondre à une question.
    8. Les livres de référence pour aller plus loin.
  6. Module 6 : Éthique du cartomancien.
    1. Déontologie.
    2. Sujets interdits.
    3. Libre-arbitre vs destinée.
  7. Module 7 : Conclusion.

Cette formation propose des bases généralistes avec une spécialisation tarologie appliquée aux Tarots de Marseille. Elle vous permettra ensuite de vous former vous-même aux autres jeux fréquemment employés.

Les financements

Aucune formation ne vous permettra de bénéficier d’un diplôme reconnu pour la bonne et simple raison qu’il n’en existe pas. En tout cas pas à ce jour. De fait, vous ne pourrez pas utiliser votre fonds de formation professionnelle de type CFP, pas plus que le FAF (Fonds d’Assurance Formation).

Choisir son jeu favori

Une fois initié puis formé à la cartomancie, vous devrez encore, pour devenir une vraie cartomancienne, choisir votre spécialité. Ceci demande de pratiquer différentes techniques et de vous confronter à différents jeux afin de vérifier la compatibilité, entre vous et un jeu, de ressentir la richesse interprétative ce qui demande une pratique régulière.

Les principaux jeux sont : l’Oracle Gé, le Tarot de Marseille, le jeu de 32, l’Oracle de Belline.

C’est à vous de vous confronter à leurs spécificités et de choisir celui qui sera votre signature.

Tout le monde peut-il devenir cartomancien ?

Non, pour cela, il faut une affinité particulière ; ce que l’on appelle le don de voyance, tout simplement.

Bien sûr, tout le monde peut apprendre les différents tirages et la signification de chacune des cartes, mais déceler à partir d’elles des conjectures précises, voire même ressentir le futur d’un consultant demande des prédispositions qui vont au-delà d’une formation.

promotion Malingo