Service client
03 39 25 00 25
Du Lundi au Vendredi de 8h à 19h et le Samedi de 8h à 12h

deux bougies qui brûlent l'une contre l'autre

Définition des flammes jumelles (et nos réponses à vos questions fréquentes)

  • Le 24/09/2021
  • Dans Amour

Ici vous saurez précisément ce que sont les flammes jumelles : la définition fait aussi le point sur les origines culturelles de ce mythe qui puise dans les théories sur l’âme et sa réincarnation, le tout suivi d'une FAQ.

Les flammes jumelles sont les deux parties d’une même âme qui aurait été coupée en deux, dans un état antérieur, avant qu’une âme ne s’incarne en un corps. Au moment de cette transition qu’est le passage d’une âme dans une enveloppe terrestre, il arriverait que certaines (rares) âmes ne soient séparées en deux corps.

De là cette souffrance originelle qui les animerait, l’une et l’autre. De là aussi cette volonté de se réunir qui primerait sur toute autre considération.

Par définition donc, les flammes jumelles sont les deux parties d’une seule et même âme qui a été divisée en deux, chaque moitié recevant une incarnation différente dans un corps. Lorsque ces deux moitiés se trouvent en présence l’une de l’autre, un magnétisme puissant les pousserait à se réunir.

Il faut impérativement les distinguer des âmes sœurs.

Attention également à ne pas confondre une relation insatisfaisante du point de vue amoureux et douloureuse émotionnellement avec un couple de flammes jumelles. Comme l’intensité et la douleur sont souvent associées aux flammes jumelles, on a tendance à persévérer dans une union dont on croit qu’elle est la réunion de deux moitiés d’âme en dépit de tous les signaux négatifs que l’on perçoit et qui devraient vous alerter.

Peu importe d’ailleurs la nature et le type de relationnel amoureux vous avez développé avec votre partenaire, vous devez vous connecter à votre ressenti, vous protéger, conserver un contact avec l’extérieur, éviter la dépendance affective, et prendre les décisions qui vont dans le sens de votre épanouissement et ne risquent pas de vous mettre en danger. En quoi, du point de vue de votre séjour sur Terre comme du point de vue karmique, astral, peut-il être un accomplissement pour vous de souffrir ? En aucune façon, selon nous !

Au besoin, consultez notre article qui vous indiquera quand rompre avec une flamme jumelle.

Origines culturelles

Au fondement de cette recherche de la moitié d’âme manquante, il y a d’abord cette théorie sur l’incarnation des âmes (et de leur réincarnation). Sans elle, le mythe des flammes jumelles, qui est en fait celui d’âmes dont la gémellité se situe sur le plan cosmique, et non physique, ne peut exister. Or, la croyance en la réincarnation est présente dans une infinité de cultures pourtant très éloignées (géographiquement ou temporellement).

C’est une façon commune à diverses cultures d’exprimer la survie de l’esprit lorsque survient la mort de son enveloppe, et sa capacité à perdurer en se réincarnant chaque fois avec cette finalité d’évoluer sur le plan spirituel.

Les flammes jumelles, quant à elles, se réincarneraient jusqu’à parvenir à se retrouver sur Terre pour réussir leur réunion.

Quant à la réincarnation, de nombreuses aires culturelles ont développé une telle pensée :

  • On trouve ainsi semblable théorie au cœur de l’Egypte antique, sous la forme de la pérégrination des âmes, incluant des passages successifs dans des corps animaux, jusqu’à ce que l’âme revienne dans un corps humain.
  • On trouve quelque chose d’approchant dans la Grèce antique, où cette migration de l’âme est appelée métempsycose.
  • Bien avant cela, certainement il y a plus de 2500 ans avant notre ère, mais toute datation précise est difficile, au cœur de l’Inde de la période dite dravidienne, ont émergé les principes de la réincarnation, qui ont perduré dans l’hindouisme (avec la notion de pureté des séjours terrestres successifs). Elle est également fondamentale dans la tradition bouddhiste
  • Les religions traditionnelles qui sont nées en Afrique subsaharienne lui accordent également une large place : l’âme quitte le corps et renaît dans un nouveau corps (humain, animal ou végétal), et ce, de manière cyclique.

Il semble que cela soit la seule explication qui soit venu à l’homme pour expliquer la réunion d’un esprit dont il postulait la survivance par-delà la mort, et d’une enveloppe physique.

Attention cependant, ce n’est pas parce que cette définition est séduisante, ou que l’idée de vouloir retrouver (au sens littéral) sa moitié perdue paraît logique, qu’il faut se perdre corps et âme (c’est le cas de le dire) dans une relation de flammes jumelles ou se lancer dans une quête effrénée de cette moitié.

Nos réponses à vos questions fréquentes concernant les flammes jumelles

Nos voyants et médiums spécialistes du sujet nous rapportent que, lors des consultations, les questions suivantes reviennent fréquemment. Ces réponses devraient vous éclairer !

Tout le monde a-t-il la sienne ?

La réponse est bien évidemment non. Au risque de vous décevoir, tout le monde n’a pas sa flamme jumelle, c’est en effet une « situation » rarissime. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles nous ne préconisons pas que cela soit une quête de vie dans laquelle vous vous jetiez à corps (et à cœur) perdu !

Si cette rencontre se présente, si cette attraction se matérialise, si ce magnétisme puissant vous pousse à vous réunir, et que vous sentez que quelque chose de constructif peut en émerger, alors vous devriez vivre cette relation, ou tout du moins en faire l’expérience.

La relation avec une flamme jumelle peut-elle être douloureuse, voire destructrice ?

Oui, c’est même fréquent, et c’est pour cela que vous devriez vous montrer extrêmement prudent(e) dans ce type de relation. Le renforcement de vos failles respectives par l’effet miroir est à craindre. Cela peut être dévastateur pour certaines personnes.

Vous ne devez pas vous lancer dans une telle relation à tout prix. Si cela se passe mal, c’est que cela n’est pas le bon moment, que vous devez repousser cette réunion et même… la réserver pour une autre vie.

Peut-on être heureux en amour en dehors d’une relation de flammes jumelles ?

Bien sûr ! La réponse est oui ! Si vous décidez de ne pas vivre votre amour avec la flamme jumelle que le destin a mis sur votre chemin, vous pourrez toutefois atteindre la félicité amoureuse, l’épanouissement avec un(e) autre partenaire.

Ce n’est pas parce que le degré de connexion que vous ressentez est exceptionnellement puissant que vous devez croire qu’il n’y a pas d’amour possible en dehors de cette relation. C’est même le contraire. On gagne souvent plus en terme d’épanouissement à se lier à une personne différente, mais complémentaire, plutôt qu’à son jumeau.

La flamme jumelle est-elle nécessairement du sexe opposé ?

Non, absolument pas ! Le genre n’a rien à voir avec la séparation des âmes dans des corps différents, et les deux moitiés d’une même âme peuvent très bien s’incarner dans des corps du même sexe. Les flammes jumelles peuvent tout aussi bien être de sexe opposé ou être toutes les deux hommes ou femmes.

Ma flamme jumelle me rejette : que faire ?

Parfois ce n’est pas nous, mais lui ou elle. Et oui, les deux membres d’une relation de flammes jumelles ne sont pas forcément prêts pour cette passion dévorante et fusionnelle ! Il est fréquent que ce conjoint potentiel nous rejette. Le rejet n’est pas un mal et il faut apprendre à le respecter. Encore une fois, ce n’est pas forcément en cette vie ni en ce bas-monde, ni de cette façon que cet amour « absolu » se réalisera. Au cours de nos nombreuses vies, certaines seront pleines de bouleversements, de passion. D’autres seront des vies de repos, à faire le bien autour de soi, à se contenter de moins. Accepter de vivre avec son âme sœur, ou se reposer aux côtés d’un être serein qui nous convient plutôt qu’avec sa flamme jumelle peut être une tout aussi bonne voie pour notre âme.

Vous avez d’autres questions sur le sujet ? Demandez à nos spécialistes de la voyance amoureuse ! Ils sauront vous éclairer pendant leur consultation par téléphone.