Service client
03 39 25 00 25
Du Lundi au Vendredi de 8h à 19h et le Samedi de 8h à 12h

Qu'est ce que la médiumité

Qu’est- ce que la médiumnité ?

Depuis la nuit des temps, les médiums inspirent la fascination et le mystère. Qui sont-ils ? Comment vivent-ils leur faculté ?

Depuis des siècles, les médiums ont inspiré et guidé le monde.Les Chaldéens et les Assyriens avaient leurs médiums.

La médiumnité, reliée au monde invisible

Socrate, qui entendait des voix,  était guidé par un esprit qui lui inspirait les principes de sa philosophie. Jeanne d'Arc n’était- elle pas, elle non plus, guidée et protégée par des esprits bienveillants ?

Les médiums ont toujours été considérés comme des personnes « à part », un peu « ici et ailleurs ».

Avant d’aller plus loin, posons la définition du terme « medium ». Un médium est une personne qui est sensible à des influences non perceptibles par les cinq sens. 

Elle a donc la capacité de maîtriser et d’exploiter des sens non connus. 

Ce terme, qui a été emprunté à la langue anglaise, a fait son apparition en France au XIXème siècle, grâce aux spiritualistes américains et britanniques.

Avant cette époque, pour désigner un médium, on utilisait  les mots « voyant », « devin », « prophète ». Le terme de « médium » a été popularisé par  Allan Kardec, qui,  en 1861, a publié « Le Livre des médiums ». Grâce à cette « bible » ésotérique, Allan Kardec a levé le voile sur le monde invisible, et sur celles et ceux qui sont en contact avec cette réalité subtile. Allan Kardec a proposé une définition simple et sans équivoque du mot « médium » : « un médium est une personne pouvant servir d’intermédiaire entre les Esprits (du monde invisible) et les hommes ».

Pour intégrer le concept de  la médiumnité, il faut d’abord admettre qu’un monde invisible existe. En d’autres termes, il faut croire en la survivance de l’âme dans une autre dimension.

La médiumnité est-elle réservée à une élite ?

De nombreuses recherches scientifiques, menées dans des pays anglo-saxons, ont révélé que le développement des capacités extra- sensorielles est possible et que ces dernières existent en chacun d’entre nous. Nous serions donc tous médiums avec des facultés différentes et à des degrés plus ou moins élevés.

Comme dans le domaine artistique, il y a des amateurs et des virtuoses. La médiumnité n'est ni un privilège ni un don.

Un médium n’est donc pas un « élu », mais simplement un être ouvert à d’autres énergies subtiles.

Quels sont les signes de la médiumnité ?

La médiumnité, qui est donc  présente en chacun d’entre nous, peut se « réveiller » lors de l’enfance, ou à l’âge adulte. Là encore, il n’y a pas de règle en la matière. Seuls les hommes ont besoin de s’enfermer dans des schémas réducteurs… La médiumnité peut ainsi se manifester après un choc important (comme un deuil, une maladie) ou bien elle peut venir sans raison extérieure.

Le médium est avant tout un être doté d’une hypersensibilité.

Il ressent les lieux, les personnes, les ambiances… Ce ressenti n’est pas de l’ordre de l’intelligence ou de l’intuition. On dit souvent que le medium est une « éponge » car il absorbe tout ce qui l’entoure. Il se sent souvent différent des autres. Le medium peut entendre des voix, être en présence d’entités et se sentir envahi par des certitudes qui dépassent toute rationalité. Beaucoup de médiums n’acceptent pas leur particularité. Ils la combattent, cherchant bien souvent à emprunter des voies classiques. Force est de constater que cette médiumnité revient un jour ou l’autre, sans crier gare.

Pour vivre au mieux cette médiumnité, une personne doit réaliser un vrai travail personnel. L’un des obstacles majeurs à la médiumnité est l’ego. 

La lutte peut être infernale si l’ego veut prendre le pouvoir ! Le médium doit apprendre à avoir confiance en lui,  tout en gardant une part d’objectivité. Il ne doit pas rejeter automatiquement une impression, mais il est important pour lui de garder les pieds sur terre. Son corps peut lui servir de  radar.

En étant attentif à ses réactions, il pourra être guidé et conseillé. L’évolution de la médiumnité est permanente. Elle est parfois marquée par quelques embûches, mais celles-ci sont souvent nécessaires au développement des capacités médiumniques. Pour résumer, la vie d’un médium n’est pas un long fleuve tranquille.

Comment se manifeste la médiumnité ?

La médiumnité fait intervenir plusieurs vecteurs de perceptions. Chaque médium a son mode de fonctionnement. On note souvent chez les médiums, une faculté de clairaudience. 

Ils entendent des voix (d’esprits, d’entités spirituelles plus ou moins développées et de guides) et des bruits divers liés par exemple à un environnement. Les médiums sont reliés au monde invisible. Certains, que l’on nomme « médiums spirites », sont en contact avec les défunts. Ils reçoivent ainsi des messages, dans le but de les relayer aux vivants.

Ils peuvent restituer l'état psychologique et physique d’un défunt. Des mediums-on parle aussi de « sensitifs » peuvent avoir développé une véritable médiumnité physique. 

On parle alors d’ « incorporation ». Une  énergie (un esprit) entre dans le corps du médium, avec l'accord de celui-ci. Certains mediums sentent  aussi des odeurs de façon fugace en déambulant sur un lieu. Un défunt peut en effet se manifester auprès d’eux en « envoyant » une odeur de parfum, de cigarette, de fleur, qu’il affectionnait.

Enfin, le médium peut sentir un goût dans sa bouche, un goût qui est en lien avec une ancienne habitude du défunt.

Vous avez sans doute entendu parler d’écriture automatique. Là aussi, certains médiums ont une facilité pour cette technique de communication entre terre et ciel.

Pour imager le processus, un défunt envoie ses messages à travers le medium, qui écrit. C’est un peu comme si l’avant- bras du médium était incorporé. On remarque que l’écriture est très différente de celle du médium.

Ce dernier sert d’intermédiaire. C’est un canal. En règle générale, le médium donne peu de consultations par jour.

Il travaille sur de « l’énergie ». C’est un peu comme s’il se branchait sur un autre courant, pour établir le contact avec le monde invisible.

Un médium a besoin de recharger ses batteries quotidiennement, pour rester en équilibre.

Le rôle du medium

Le médium communique avec le monde invisible. Il travaille aussi avec lui.

Au-delà de son rôle de « facteur » (il reçoit des messages de défunts ou de guides, et il les transmet aux vivants), le médium peut aussi œuvrer en faveur des défunts. 

Certains médiums aident ainsi des défunts à « rentrer dans la lumière divine ».

Ils les guident vers leur nouvelle destination : l’au-delà. Après une mort brutale, ou suite à des histoires rocambolesques, des défunts peuvent rester coincés dans une sorte de

« no man’s land », entre visible et invisible. Ces esprits bloqués n’arrivent pas à « lâcher prise ».

Ils  peuvent même occasionner des perturbations aux vivants (comme c’est le cas avec les maisons dites hantées ou tout simplement chargées). Des médiums sont là  pour mettre en mots les maux de l’esprit qui reste relié à la terre. Ils vont l’aider à partir vers sa nouvelle demeure. Le medium est, à ce titre, un être qui ramène la paix

Voyance et médiumnité

Voyant, médium….Il est souvent difficile de faire la distinction entre ces deux termes et pourtant, c’est très simple. Un voyant explore le temps, du passé, au présent en passant par le futur. Souvent, il peut utiliser des jeux divinatoires pour appuyer ses ressentis, qui sont bien souvent visuels (flashs). 

Quand on parle de « voyance pure »,  la personne voit tout simplement votre vie, et elle n’a pas besoin de supports (pendule, oracles, Tarot.. etc). Le voyant n’est pas relié au monde invisible. Il voit dans le temps et c’est déjà beaucoup... 

Un médium est quant à lui, connecté à l’au-delà. Il reçoit des messages de défunts (mais pas toujours), de guides spirituels, de différents esprits. Un médium peut être voyant.

C’est d’ailleurs souvent le cas. Un medium a alors la capacité de voir l'avenir grâce à ses ressentis sûrs et spontanés. Il travaille comme un voyant. Il a juste cette « valeur ajoutée » en plus : il reçoit des messages de ses guides, et parfois de défunts qui s’invitent au cours d’une consultation.

Le voyant ou le medium ont un objectif en commun : ils sont là pour venir en aide à autrui, en donnant un éclairage lumineux et en déverrouillant les blocages.

Cartomancien Voyance