La cristallomancie, une technique de divination dans les boules de cristal

boule de cristal sur du sable en plein soleil, symbolise la cristallomancie

La cristallomancie est une technique divinatoire qui consiste à fixer un objet dont la transparence ou l’opacité sont variables, une matière parfaitement translucide ou encire une surface réfléchissante afin d’en extirper des visions ou des messages concernant le futur, le passé, la localisation d’objets perdus ou à des fins d’invocation (d’esprits, d’entités).

A la Renaissance, le savant et ésotériste Cornelius Agrippa, dans son De occulta philosophia, évoque la cristallomancie et fait remonter cette pratique à la Grèce Antique. Lui-même la pratiquait à l’aide d’un miroir. Concernant les origines, rien n’est moins sûr cependant.

Les supports divinatoires utilisés en cristallomancie

La boule de cristal, bien ancrée dans l’imaginaire, est apparue tardivement dans l’histoire de la cristallomancie.

Les cristallomanciens ont eu recours à une infinité de techniques et de supports. La variété de matériaux et de formes utilisés reflète l’universalité de cette pratique. La divination varie selon cultures, régions et types de prédictions, répandue à travers diverses traditions et pratiques ancestrales.

Parmi les supports divinatoires les plus courants, on trouve :

  • Des fragments de quartz, onyx, labradorite, et autres gemmes sont choisis pour leurs propriétés, bruts ou taillés.
  • Des morceaux d’obsidienne (un roche vitreuse généralement noire et opaque).
  • Du verre translucide.
  • Des boules fabriquées en cristal ou plus communément en verre.
  • Du cristal manufacturé (du verre auquel un oxyde de plomb a été ajouté).
  • Des miroirs.

Cette grande diversité de supports peut s’expliquer par l’abondance des cristaux de roche sur toute la planète. Certes, les meilleurs cristaux proviennent de gisements situés au Brésil, à Madagascar, dans l’Arkansas, en France et dans les Alpes, mais la cristallisation Il existe plusieurs tailles, dont les principales sont les plus petites (30 à 80 mm de diamètre), le moyen (80 à 100 mm) et le grand (100 à 200 mm).

Les boules de cristal

La cristallomancie est indissociable de la boule de cristal.

Les boules de cristal utilisées en voyance sont souvent issues d’une fabrication incluant en règle générale 20 à 30 % d’oxyde de plomb. Leur transparence est variable. Certains voyants préfèrent travailler avec une boule parfaitement translucide, tandis que d’autres les préfèrent légèrement fumées, ou plus opaques.

D’autres encore travaillent avec de grosses boules en verre, ou de plus petites en obsidienne taillée et polie.

Cependant, la boule de cristal ne doit comporter aucun défaut susceptible de gêner la concentration du voyant : ni bulles d’air, ni stries internes, ni rayures en surface, ni aucune autre impureté. En d’autres termes, la boule de cristal doit être parfaite.

L’importance de la pureté vient de ce que le médium passe un bon moment à fixer la boule en attendant une vision. S’il elle comporte des défauts, elle peut le distraire et le détourner de l’objet de ses prédictions, augmentant l’énergie et la concentration nécessaires à la formation des prémonitions.

Les voyants pour qui la perfection de la transparence du support n’est pas le critère important, et qui privilégient plutôt les propriétés du matériau, vont généralement opter pour le quartz. Le cristal de quartz naturel est particulièrement utilisé en cristallomancie, car il est le meilleur instrument de vision et permet d’accentuer les énergies psychiques. Il permet également d’accroître la liaison avec l’invisible, de concentrer les forces environnantes et d’atteindre un niveau spirituel plus élevé.

Il peut être taillé et avoir une forme sphérique ou être gardé brut.

Les miroirs magiques

Les miroirs et les surfaces présentant quelque propriété réfléchissante ont toujours été investis de propriétés magiques. La lecture de l’avenir dans un miroir a même donné lieu à une technique divinatoire à part entière, voisine de la cristallomancie, mais qui s’en différencie cependant, et appelée catoptromancie.

Les grands cristallomanciens

Dans l’Angleterre du 16ème siècle, le scientifique et occultiste John Dee, certainement, dans son pays, le plus grand érudit de son époque, qui avait l’oreille de la reine Elisabeth, s’adonna abondamment à cette pratique.

Une boule de cristal qui, lui a appartenu, fut d’ailleurs récemment (en 2004) l’objet d’un vol au Science Museum de Londres, avant d’être retrouvée et réintégrée aux collections (aujourd’hui exposé au Musée de l’Homme à Londres). Elle lui servait à communiquer avec les anges. Il possédait également un morceau d’obsidienne polie issu de la culture Aztèque, qu’il nommait Speculum (qui signifie miroir en latin), et qu’il utilisait dans les mêmes desseins.

Dans la Rome Antique, au 1er siècle de notre ère, Pline l’Ancien rapporte dans ses écrits l’utilisation de la boule de cristal par des cristallomanciens à des fins divinatoires (prémonitoires ou simplement de communication rituelle avec la divinité). Aucun artefact de ce type ne nous est parvenu, leur aspect exact reste donc objet de spéculations.

Les druides celtes lisaient l’avenir avec des cristaux de roche, une pratique similaire à la divination utilisant des cristaux. Comme leur art se transmettait oralement, leurs techniques se sont perdues et les plus célèbres d’entre eux ne nous sont pas connus aujourd’hui.

Comment lire l’avenir dans une boule de cristal ?

La cristallomancie nécessite un minimum de rituels. Tout d’abord, on place la boule de cristal sur un coussin ou, si possible, un socle. Les socles à trois pieds sont privilégiés pour la divination, comme l’oracle de Delphes utilisait un tabouret similaire.

Préparations et rituels

On peut également utiliser une ambiance sonore pour favoriser l’état de méditation, mais celle-ci n’est pas indispensable. Frappant une note trois fois en début et en fin de séance, elle crée un sas d’entrée et de sortie.

Il est également conseillé d’utiliser de l’encens et de porter des habits amples et confortables. L’encens et les fumigations ont des vertus apaisantes et sont propices à l’inspiration.

Le voyant fixe la boule jusqu’à entrer en transe hypnotique, percevant ainsi le passé, le présent et le futur. Le consultant doit se trouver à environ un mètre en face du médium et ne pas l’interrompre.

Les premières images peuvent commencer à se former après vingt minutes. A cet effet, pour qui la fixe assez longuement, la surface de la boule ne reflète plus d’image et commence à s’assombrir. C’est à cet instant que les premiers signes apparaissent.

Avant une consultation, évitez de manger ou boire de l’alcool. Certains pratiquent même un jeûne rituel pour clarifier leurs visions.

Pistes interprétatives

Les images qui apparaissent dans la boule de cristal se manifestent généralement à travers des nuages. Voici des pistes interprétatives qui vous aideront à catégoriser vos premières visions :

  • Les nuages blancs présente des événements futurs positifs.
  • Les nuages noirs indiquent l’arrivée d’un malheur.
  • Les nuages bleus verts et violets signifient qu’un événement heureux se prépare.
  • Les nuages rouges, jaunes et oranges marquent la présence d’un danger, la perte d’une amitié ou une trahison
  • Les nuages qui se déplacent sur la droite annoncent la présence d’esprits bienveillants.
  • Les nuages qui se déplacent sur la gauche marquent le refus de la poursuite de la séance.

Vous souhaitez réaliser une séance de voyance avec l’un de nos voyants ou médiums qui a recours à la cristallomancie ? Parcourez nos voyants et choisissez celui ou celle qui utilise cette technique !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Voyance

Les conseils de nos voyants les plus sérieux sur votre avenir.

experte voyante

Tarot

En quelle contrée est né le tarot ? L’Égypte ? L'Inde ? l'Italie ?

Astro

Nous essayons ici de tout vous dévoiler sur les signes du zodiac. Horoscope, Séduction...

trois femmes dans une scène aux contours flous
promo Malingo
promo Malingo