Trouver sa mission de vie : le guide ultime

chemin bordé d'arbres éclairés par la lumière

Une mission de vie est un objectif personnel en accord avec vos valeurs profondes, une raison d’être qui donne sens à votre existence, guide vos actions et nourrit votre quotidien.

Selon vos croyances, votre philosophie de vie, elle peut être appelée vocation, destinée, mission spirituelle, ou simplement raison d’être. Peu importe vos croyances, votre mission de vie sera le but que vous poursuivez, celui qui vous permet de suivre votre voie et d’être aligné avec vos valeurs ou de donner à vos yeux un sens à votre présence ici-bas.

Tout le monde peut trouver sa mission de vie, quel que soit son âge, son niveau de vie ou d’études. Les qualités requises sont la détermination, la volonté, l’assiduité et la persévérance.

Qu’est-ce qu’une mission de vie ?

La mission de vie est une notion que l’on peut aussi bien employer dans un contexte dépourvu de tout ésotérisme ou de toute religion que dans un contexte spirituel ou médiumnique. C’est, au sens premier, la poursuite d’un objectif supérieur qui donne une signification à l’existence. Elle a une valeur philosophique.

La satisfaction des besoins primaires, c’est-à-dire ceux qui nous permettent d’assurer la survie d’un individu, a entraîné, dans les sociétés modernes, la recherche d’un niveau supérieur de réalisation de soi, si bien que de plus en plus de personnes se sont en quête de leur mission de vie. Pourquoi pas vous ?

Ce guide a précisément pour but de vous aider à trouver votre mission de vie et à définir les étapes qui vous permettront d’atteindre cet objectif et de le mettre en pratique quotidiennement.

À noter : On peut rapprocher le concept de mission de vie du « ikigaï » japonais, un mot qui recouvre deux notions : donner un sens à sa vie et s’épanouir. Trouver son ikigaï consiste à définir un but personnel qui permet d’atteindre quatre objectifs : s’adonner à une passion, tout en faisant quelque chose d’utile au monde, tout en pouvant vivre de cette activité, tout en mobilisant des compétences une affinité ou un don particulier. Selon les tenants de cette tradition, c’est la clé d’une vie harmonieuse. Nous nous y référons dans ce guide.

Trouver sa mission de vie en 9 étapes

Trouver sa mission de vie est un long chemin : pour vous guider, nous avons mis au point cette marche à suivre en 9 étapes. Ce sera un parcours semé d’embûches, comme tout chemin, mais aussi un sentier ponctué de joies. Il est normal de se sentir découragé, perdu en cours de route ; pour surmonter ces moments de doute, notre guide va structurer votre démarche. C’est parti !

Apprendre à regarder en soi

C’est la toute première étape ! Apprendre à regarder en soi est fondamental dans la définition d’une mission de vie car c’est ce qui permet de mieux identifier ce qui correspond à votre nature profonde sans se tromper. En clair vous allez peu à peu parvenir à répondre à cette question : « qui suis-je ? ».

Pour atteindre cet objectif, vous devez laisser être ce qui est, et contempler le cours de vos pensées, en ramenant votre attention, chaque fois que vos pensées dérivent vers des sujets futiles ou des préoccupations matérielles, des inquiétudes réelles ou imaginaires, sur un point précis à l’intérieur de votre corps, qui peut être votre souffle, par exemple dans votre ventre, ou une partie de votre corps en contact avec le sol par exemple. On appelle cela l’ancrage.

Ne vous jugez pas trop durement quand votre attention s’éloigne. C’est normal, avec douceur et en vous souriant comme vous le feriez face à un enfant qui papillonne, reportez votre attention sur ce point à l’intérieur de soi. Faites cet exercice à raison d’au moins 30 minutes par jour. Au besoin, vous pouvez trouver des cours de méditations en pleine conscience près de chez vous ou, s’il n’en existe pas, utiliser une application pour vous initier à cette pratique.

Laisser être ce qui est va vous permettre d’apprendre à regarder en vous, de voir comment c’est, et de mieux vous connaître. Ce premier exercice peut à lui seul demander une pratique quotidienne pendant une durée d’au moins 8 semaines.

Définir vos centres d’intérêt

Seconde étape de ce parcours, définir vos centres d’intérêt. C’est un second pas en direction de votre identité. Comment aimez-vous occuper votre temps ? Qu’est-ce qui vous paraît avoir de l’importance pour vous ? Vous pouvez commencer par lister l’ensemble de vos centres d’intérêt.

Ensuite, essayez de les ranger du plus important au moins important selon vous. Certains seront de simples passe-temps, d’autres des loisirs agréables, d’autres encore de vraies passions. Continuez à regarder en vous. Examinez les bénéfices (du point de vue de la satisfaction, de l’épanouissement) que vous retirez en mettant en pratique ces centres d’intérêts.

Différencier objectif intérieur et injonctions extérieures

La troisième étape consiste à différencier les objectifs qui vous plaisent parce qu’ils sont valorisés par la société, votre entourage, de ceux qui font vraiment sens pour vous, et pour vous seulement.

Aujourd’hui, de nombreuses injonctions vous assaillent quotidiennement, et sont probablement relayées par votre famille, vos amis, les médias, les réseaux sociaux, les stars. Certaines sont belles, vertueuses, et vous nourrissent, et d’autres absolument pas. Ou bien, ces injonctions ne font tout simplement pas sens dans votre vie.

Il vous faudra développer cette compétence utile dans votre cheminement vers la définition de votre mission de vie car l’un des écueils les plus fréquents consiste à confondre un objectif réellement personnel d’un objectif correspondant à une injonction.

Par exemple, vouloir participer à une mission humanitaire est indéniablement un bel objectif, mais ce n’est peut-être pas le vôtre et il n’y a aucun mal à cela. Vous êtes peut-être fait pour vous épanouir dans une toute autre activité, non moins noble, qui peut être, par exemple (au hasard), la dépollution des rivières.

Alors, qu’est-ce qui fait sens pour vous ?

Identifier ce qui vous rend heureux

Étroitement connectée à l’étape précédente, identifier ce qui vous rend heureux est crucial dans la formation de votre mission de vie.

Elle découlera naturellement de votre aptitude à regarder à l’intérieur de vous, à sentir ce qui émerge du flux continu et désordonné de vos pensées et des stimulations extérieures, enfin à trier tout cela, et à identifier ce qui suscite une émotion heureuse et profonde.

Attention, d’autres émotions peuvent cohabiter avec ce qui vous rend heureux et il n’y a aucun mal à cela. La peur (de changer de vie par exemple), le stress (face à la sortie de votre zone de confort), sont des émotions normales qu’il vous faudra accepter et apprendre à gérer.

Mais, parmi elles, une vibration profonde, un appel qui va entrer en résonance avec votre moi intérieur peut surgir et vous servir de boussole jusqu’à votre mission de vie.

Si vous ne ressentez pas cela, pas d’inquiétude, c’est aussi très fréquent : essayez alors une autre méthode, comme tester différentes activités susceptibles de vous correspondre, afin d’identifier par la pratique si vous vous sentez à votre place. C’est juste une autre façon de parvenir à trouver ce qui suscite la joie !

Arrivés ici, vous devriez avoir trouvé une ou plusieurs pistes de mission de vie parmi toutes celles qui sont possibles. Les étapes qui suivent devraient vous permettre de renforcer ce projet mais aussi de le tester et peut-être d’en changer si vous vous apercevez qu’il ne vous convient pas.

Déterminer vos compétences naturelles, vos dons

On aime d’autant plus facilement pratiquer une activité que l’on a des facilités, ou que l’on se sent des aptitudes naturelles, un don. C’est un renforcement positif naturel qui vous sera utile au sein de votre parcours.

Cette étape a pour but de confirmer votre mission de vie. Il faut, là encore, regarder à l’intérieur de vous : pour quelle activité avez-vous montré un talent particulier au cours de votre existence ?

Attention, il faut être capable de surmonter des biais cognitifs courants, comme parfois l’illusion d’être très compétent ou doué pour une discipline. Pour cela, vous pouvez recueillir autour de vous, en vous adressant à des personnes de confiance, de divers milieux (amis, famille, collègues, professeurs) un petit questionnaire leur demandant d’énumérer vos principales qualités et ce pourquoi ils ont remarqué ou pensé que vous étiez le plus particulièrement doué. Vous pourriez être étonné du résultat !

Attention, si vous ne présentez pas de facilités pour la mission pour laquelle vous vous sentez appelé, cela ne signifie pas que vous devriez l’abandonner. Cela vous permettra d’affronter votre projet avec lucidité quant aux efforts à fournir. Prenez-le comme un défi !

Identifier vos faiblesses

Ce qui nous amène à cette étape : identifier vos faiblesses. Vous n’aimeriez pas avoir des lacunes qui ne sont pas connues de vous, n’est-ce pas ? Car en effet, comment les combler ? Comment surmonter une difficulté que nous ne connaîtriez pas ?

Cette étape est toute aussi importante que la précédente. Vous pouvez là encore solliciter votre entourage en ajoutant au questionnaire de l’étape précédente des items sur ce qu’ils pensent être vos principales faibles. Là encore, demandez aux personnes interrogées d’être honnête.

Et vous, vous devrez accueillir leurs remarques avec ouverture, bienveillance et curiosité. Remerciez-les, car ils vous permettent de connaître vos failles, et donc de mieux vous préparer !

Vérifier que vos actions ne vont pas à l’encontre de la vie

Une action qui irait à l’encontre de la vie, la vôtre, celle d’autrui, ou celle de tout autre être vivant, ne nous paraît pas viable. Pour s’inscrire dans une démarche féconde, votre mission de vie devrait respecter le vivant, favoriser son développement dans de bonnes conditions.

Prenez l’exemple des problématiques écologiques : aujourd’hui, la société toute entière doit se réorganiser pour relever le défi écologique de notre siècle. Pourquoi ? Parce que nos actions allaient à l’encontre de la vie, nous avons perturbé le climat à l’échelle mondiale, déclenché la 6ème extinction (animale et végétale), et probablement mis en péril nos sociétés.

En conséquence, vérifiez que votre action a des conséquences positives sur la vie ou qu’elle ne s’oppose pas au vivant.

Trouver un modèle

C’est la 8ème étape de ce guide. Identifiez une personne qui a atteint un objectif identique ou similaire à votre mission de vie et qui le met en pratique tous les jours. Cette personne peut être une célébrité ou un parfait inconnu, peu importe ! L’essentiel est que son exemple vous motive, qu’il soit une source d’inspiration et que sa lumière brille à l’horizon et vous permette de vous orienter au milieu des obstacles que vous rencontrerez inévitablement.

N’hésitez pas à contacter cette personne, même si elle est célèbre, à lui demander des conseils si vous en ressentez le besoin ou à lui poser des questions. Vous pourriez bien être étonnée par ses réponses. Peut-être est-elle habitée par les mêmes doutes que ceux qui vous assaillent, peut-être a-t-elle suivi un cheminement tout autre, son retour d’expérience et son témoignage vous sera d’un grand secours.

Parvenir à vivre de sa mission de vie

La 9ème et dernière étape est directement empruntée à l’ikigaï dont nous parlions au début de cet article. Ce n’est pas une condition indispensable, mais elle va grandement vous aider à vous épanouir dans votre existence.

En effet, nous passons le plus clair de nos journées à travailler, et nous dédions à notre profession nos heures les plus chères, et une grande partie de notre énergie. Si vous parvenez à être rémunéré pour l’accomplissement de votre mission de vie, alors c’est ce temps précieux et quotidien que vous emploierez.

Se lever avec pour objectif principal d’accomplir sa raison d’être est exaltant ; je vous le souhaite de tout cœur.

Attention cependant à ne pas corrompre quelque chose de noble en le monétisant. Souvenez-vous de toujours respecter votre idéal, et de ne pas vous laisser détourner de votre chemin.

Le mot de la fin

Vous voilà arrivés au terme de ce guide écrit pour vous aider à trouver votre mission de vie. Vous l’aurez compris, ce n’est pas une réflexion que l’on mène en quelques heures. C’est une recherche de plusieurs semaines, parfois de mois. Une fois identifié, cet objectif ultime doit devenir un projet concret et nécessite d’être déployé au sein de votre existence, bref, cela peut être le projet de toute une vie !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Voyance

Les conseils de nos voyants les plus sérieux sur votre avenir.

Stanislas Delorme voyant

Tarot

En quelle contrée est né le tarot ? L’Égypte ? L'Inde ? l'Italie ?

Astro

Nous essayons ici de tout vous dévoiler sur les signes du zodiac. Horoscope, Séduction...