Interview de Klara Tellier

Photo voyante Klara Tellier

Voici l’interview de Klara Tellier, voyante chez Malingo.

Elle nous raconte son parcours et comment elle est devenu voyante.

Quel est mon don ?

J’ai beaucoup de rêves prémonitoires, des flashs récurrents, j’entends, je reçois des alertes, je capte des odeurs, et cela depuis toujours. Des entités me rendent visite.

Ma pendule me sert de confirmation. Et mon oracle, le Gé ou le Belline, sont là, si vraiment c’est nécessaire. Il y a un véritable héritage familial.

Mon grand-père était un nom très connu en Suisse : guérisseur, magnétiseur, voyant et il possédait le  »secret ». Il était référencé dans les CHU en Suisse.

Comment ai-je pris connaissance de mon don?

J’ai eu des visions très tôt.

Je  »voyais »,  »j’entendais », et mes parents me disaient de rester discrète. 

« Tu sais ma fille, tout le monde ne voit pas, ni entend ce que tu perçois »,  »tu as un don », « ne crains pas cela, » « mais n’en parle pas trop. », ou pas actuellement, plus tard…..

J’ai prédit des décès, des accidents, cela concernait l’humain, comme le monde animalier.

Adolescente, j’ai consulté, et on m’a confirmé que j’avais un don, voire même plusieurs dons.

J’ai fait quelques sorties de corps, surtout lors de 2 accidents, c’est impressionnant tout ce que j’ai pu voir en étant dans le coma.

Comment et pourquoi avez-vous décidé d’en faire votre métier?

J’ai démarré dans un très grand groupe international, comme linguiste trilingue.

Puis je me suis reconvertie dans la sophrologie, avec succès, après mes examens.

Mais sans cesse, je disais des choses à mes clients, cela m’échappait, les infos étaient justes.

Là je me suis aperçue que la voyance prenait le dessus. Mes amis, mon entourage, et ma clientèle, tout le monde me poussait à exercer dans ce domaine.

J’ai commencé par le bénévolat, j’ai fait des radios, des émissions le soir sur les sujets ésotériques, des magazines ont écrit des articles sur mes dons, puis enfin j’ai osé me lancer, en vrai.

Comment se déroule une consultation avec moi?

Très simplement, je demande le prénom, la date de naissance, et une bonne concentration sur la question qu’on désire me poser.

Je demande ensuite 2 chiffres au hasard, et les flashs arrivent spontanés. Je vais aborder l’essentiel que le consultant doit savoir. Je n’aborde jamais les sujets de la mort, de la santé.

J’ai choisi Malingo, en plus de mon cabinet, car il y a une taille humaine au sein de ce cabinet, beaucoup de respect, et bien sûr la déontologie est au cœur du travail.

Et cette plateforme a le mérite d’être à portée de toutes les bourses.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Voyance

Les conseils de nos voyants les plus sérieux sur votre avenir.

Stanislas Delorme voyant

Tarot

En quelle contrée est né le tarot ? L’Égypte ? L'Inde ? l'Italie ?

Astro

Nous essayons ici de tout vous dévoiler sur les signes du zodiac. Horoscope, Séduction...